FORMATION GIRL BOSS, DEVENIR UNE ENTREPRENEUSE À SUCCÈS, FEMME ENTREPRENEUSE
Comment promouvoir l'entrepreneuriat féminin ?

Comment promouvoir l’entrepreneuriat féminin ?

Axelle B-C.
Axelle B-C.

CEO de Cesarea Agency, organisme de formation certifié QUALIOPI spécialisé dans la création/reprise d'entreprise.

Comment promouvoir l'entrepreneuriat féminin ?

Comment promouvoir l’entrepreneuriat féminin ?

En France, moins d’un tiers des entreprises ont été créées par des femmes en 2021, selon Infogreffe. Les créatrices d’entreprises sont toujours minoritaires. Lorsqu’elles le font, elles exercent principalement en auto-entreprise plutôt qu’en société. La parité est loin d’être atteinte !

La Team GIRL BOSS s’engage dans la mission de soutenir l’effort des créatrices d’entreprises et montrer que cela est possible. Les femmes peuvent prendre part à la vie entrepreneuriale et devenir des acteurs économiques majeurs.

Quels sont les moyens qui peuvent favoriser le développement de l’entrepreneuriat féminin ? Comment lutter contre les inégalités subies par les femmes dans leur chemin d’entrepreneure ?

Pour venir réduire l’écart homme-femme dans l’entrepreneuriat, il est également nécessaire de travailler à la promotion de l’entrepreneuriat féminin. Cet enjeu repose sur plusieurs éléments. Le premier est la lutte contre les stéréotypes, la mise en valeur de Rôles Modèles, la valorisation des réussites entrepreneuriales féminines. Nous verrons que cela passe nécessairement également par la mise en place de solutions d’accompagnement, de soutien financier.

Lutter contre les stéréotypes

L’entrepreneuriat n’est pas une voie dédiée aux hommes

Les stéréotypes de genre ont toujours existé et continuent d’avoir un impact sur le choix des métiers et des voies. Bien qu’on assiste à une féminisation de certains métiers, les avancées sont timides.

De façon générale, l’entrepreneuriat par essence reste associé à l’homme dans l’inconscient collectif.

Comment déconstruire ce stéréotype ?

Cela commence par une sensibilisation lors des choix d’orientation des jeunes. Le discours de l’institution doit cesser d’avoir une approche genrée des métiers.

Les femmes évitent souvent la voie de l’entrepreneuriat à cause de l’inconfort et du manque de stabilité que cela implique parfois. Elles manquent de confiance en elles, sont souvent atteintes du syndrome de l’imposteur. Elles projettent sur l’entrepreneuriat un parcours élitiste, nécessitant un bagage conséquent pour y parvenir.

Les femmes s’interrogent également sur leur vie future : l’entrepreneuriat constitue une condition délicate lors des grossesses. Elles sont livrées à elles-mêmes.

À cela vient s’ajouter le manque de soutien de l’entourage et le sexisme. Une femme dédiée à son entreprise s’illustre comme une femme ayant nécessairement moins de temps pour sa famille, ses enfants, leur éducation. Cela complique considérablement sa vie personnelle. Pourtant, pour mener à bien ces types de projets, il est plus qu’essentiel d’être soutenu par un entourage.

La retenue s’explique donc par l’ensemble de ces éléments.

Valoriser l’entrepreneuriat féminin

Mettre en valeur les femmes qui réussissent

Pour inciter les femmes à se lancer, il faut leur permettre de s’identifier à des femmes entrepreneures qui ont réussi. Il faut désacraliser le mythe, montrer que cela est possible. 

De plus, les femmes entreprennent dans de nombreux secteurs d’activité (artisanat, agriculture, économie sociale et solidaire, tech, professions libérales, etc.). 

Valoriser leur présence encourage les femmes à franchir le pas de l’entrepreneuriat en leur prouvant que c’est possible et accessible.

Un exemple d’initiative visant à valoriser l’entrepreneuriat féminin : Women who do stuff propose une newsletter féministe qui met en avant le parcours de femmes inspirantes. N’hésitez pas à consulter également le magazine FORBES qui propose régulièrement des hors séries dédiés aux femmes entrepreneuses. Je vous invite à consulter la version digitale “Femmes@Forbes“.

Faciliter l’accès au crédit, aux financements, levée de fonds

Obtention de financement pour les entrepreneuses

L’argent, l’accès aux financements constituent l’un des enjeux majeurs de la promotion de l’entrepreneuriat féminin. Il s’agit du frein peut être principal qui empêche les femmes de se lancer.

Le soutien financier et l’accès aux banques et aux crédits doit être facilité pour les femmes entrepreneures. Ces dernières années, on peut noter de belles évolutions.

La Garantie Égalité Femmes mise en place par l’État permet ainsi aux femmes entrepreneures, créatrices d’entreprise d’accéder au crédit bancaire plus facilement. Cette garantie est ouverte à toutes, peu importe la forme juridique de l’entreprise et le secteur d’activité. Elle garantit jusqu’à 80% du montant du prêt et peut atteindre 50 000 euros. Pour en bénéficier, rapprochez-vous de l’association France Active de votre région.

Aujourd’hui, les entrepreneures éprouvent encore de grandes difficultés par rapport à leurs homologues masculins. Lorsque vous êtes un homme, les investisseurs vous demandent comment vous comptez réussir. Lorsque vous êtes une femme, les investisseurs vous demandent comment vous comptez ne pas échouer.

Les entreprises féminines font face de façon évidente à une discrimination de genre en permanence. Elles sont moins souvent financées (les chiffres le montrent !) et quand elles le sont, les montants restent moindres leurs homologues masculins.

Renforcer les accompagnements

Soutenir les démarches des entrepreneuses et leur développement

Afin de faciliter les démarches des entrepreneuses et encourager les échanges entre pairs, de nombreux réseaux dédiés ont vu le jour. En effet, plusieurs réseaux de femmes entrepreneures / investisseuses existent. On peut notamment citer “l’association Femmes Chefs d’Entreprise”, le “collectif SISTA” ou encore “Femmes Business Angels“, le seul réseau de business angels composé exclusivement de femmes investisseuses en France et le 1er réseau européen de business angels au féminin.

Ces réseaux facilitent les rencontres et les aides entre femmes chefs d’entreprise.

Cela passe par le soutien moral, un travail sur la confiance, la légitimité, le partage d’expériences entre entrepreneuses. Généralement, les dirigeantes bénéficient d’un accompagnement. Cela permet auss d’éviter l’isolement et favoriser le réseau.

Les femmes se lancent encore trop timidement dans le développement de leur business à cause de freins les empêchant d’affirmer leur leadership. Mais de nombreuses initiatives tendent à encourager les femmes à oser, à prendre confiance en elles et à s’imposer dans ce monde entrepreneurial majoritairement masculin. (Découvrez notre module pour vous aider à prendre confiance en vous lors de vos prises de parole en public).

Oser rêver grand : 

Pour faire financer leurs projets, les femmes peuvent s’adresser à leur région. Cette dernière leur fournira les contacts susceptibles de proposer un crédit ou une subvention. On peut citer l’Adie qui s’adressent aux personnes en situation de précarité. Elle met en évidence l’idée qu’on peut créer son entreprise sans capital et sans diplôme et bénéficier d’un accompagnement.

Les femmes auront tendance à rester plus souvent sur des projets entrepreneuriaux de petite envergure contrairement aux hommes. Cette disparité s’explique autant par une sous-estimation de leurs propres besoins – un quart des femmes estime avoir sous-évalué leur demande –, que par une insuffisance du montant du prêt consenti pour 26 % d’entre elles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Populaires
Must Read

Posts populaires

Rejoignez notre Team

Nous aidons les entrepreneuses à construire des entreprises à succès.

Newsletter

Join our newsletter to get the free update, insight, promotion about the entrepreneur, business, and career.

NE RATEZ RIEN !

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER.

* Ne vous inquiétez pas. Pas de spam chez nous.